Who makes the best rolex replica? You'll find out about it on our website - perfectrolex.io

Madame Ghis, suite et fin

Madame Ghis, suite et fin

Avant le 20 janvier 2009

Peu après ma sortie de prison, j’ai compris que c’était la citoyenneté qui me tenait emprisonnée dans l’esclavage sans chaînes. J’étais la sujette d’un souverain extérieur à moi, l’État, auquel j’appartenais. Il me procurait sécurité et protection; en contre partie, je le servais docilement. Ma situation était celle d’un animal domestiqué, entretenu par son maître auquel il doit obéissance et fidélité absolues. Comment pouvais-je sortir de cette prison et connaître la liberté ? J’y arriverais en cessant d’être entretenue et protégée par le maître et en m’assumant. Mais ce dernier pourrait bien envoyer ses chiens bergers à mes trousses pour me ramener de force à la maison et m’y séquestrer. Qu’il le fasse. Désormais, ma décision était prise et rien ne me ferait y renoncer. Je ne serais plus un animal, la peur ne mènerait plus ma vie. J’ai choisi de me prendre en charge, de renoncer aux droits et aux privilèges garantis par mon maître l’État, et de me libérer de mes devoirs et obligations envers lui. La citoyenne esclave, Marie Éva Sophie Ghislaine Lanctôt – et avec elle sa sœur siamoise, LANCTÔT GHISLAINE – mourut civilement le 31 juillet 2008 !

Document complet

Who makes the best rolex replica? You'll find out about it on our website - perfectrolex.io